Navigation

Organisation d’un article 2 (Le titre, les Mots-clés et le résumé)


<--
2.6. Le titre
 Le titre est important car il sera certainement la partie la plus lue de l'article avec le résumé! (soit directement, dans la revue, ou indirectement, dans une banque bibliographique). Par
définition un bon titre doit donner le meilleur aperçu possible de l'article en un minimum de mots: il doit être spécifique.
- Eviter les mots inutiles comme "Etude de ...", "Contribution à ..." "Observations sur...", etc.,
- Veiller à une syntaxe correcte!
- Le titre est un label et pas une phrase (on peut renoncer à la construction sujet-verbe-complément),
- La signification et l'ordre des mots sont importants (cela a aussi son importance pour la recherche « on line » par mots clés sur le titre),
- Ne jamais utiliser des abréviations ou un quelconque jargon dans le titre, ou alors seulement en tant qu'information additionnelle dans une parenthèse (formules chimiques, noms d'espèces ou d'objets quelconques),
- Eviter des publications avec titres par séries (titre principal et sous-titre pour différentes publications): cela complique l'accès à l'information, engendre de la redondance d'information et complique la recherche par mots clés.
Dans certaines revues, l'éditeur exige qu'on lui fournisse un titre courant qui reviendra à chaque page pour faciliter le repérage du lecteur. Dans un rapport, une page de garde précède l'écrit. Elle doit comporter la date, l'organisme émetteur, l'auteur, le titre de l'écrit et le destinataire.

2.7. Mots-clés

On indique généralement quelques mots-clés (environ 5) pour faciliter le catalogage des articles et leur recherche dans une base de données. Il est recommandé de choisir des mot-clés ne figurant pas dans le titre, ce qui rend les recherches encore plus performantes. 

2.8. Le résumé

Le résumé doit être une mini-version de l'article et, de ce fait, doit être rédigé à la fin, bien qu’il prenne place, en général, au début de l’article publié. Il doit donner un aperçu de chaque étape principale (chapitre, section) de l'article: introduction (objectifs), matériel et méthodes (si elles sont originales et nouvelles), résultats et discussion (conclusion).
Un bon résumé doit permettre au lecteur d'identifier rapidement et précisément l'essentiel du contenu et juger ainsi de l'intérêt à poursuivre la lecture. A cet égard il faut se rappeler que le résumé doit être autosuffisant (la plupart du temps il sera lu dans un autre contexte, p. ex. dans celui d'une banque bibliographique, ce qui fait que les illustrations ou autres explications ne seront pas disponibles.). Le résumé doit être attractif car il constitue le premier contact du lecteur avec la matière traitée. Pour cela il doit être clair et simple. On utilise souvent la forme de phrases ou petits paragraphes numérotés.
On admet en général qu'un résumé ne devrait pas dépasser 250 mots (se référer aux directives de l’éditeur), mais chaque mot doit être pesé. En aucun cas ne faire figurer des informations ou des conclusions dont il ne serait fait aucune mention ailleurs dans le texte. En principe on ne donne pas de référence (bibliographie, figure, tableau) dans le résumé. Lorsque l'article n'est pas écrit en anglais, l'éditeur exige en général un résumé dans cette langue, appelé "abstract". L'abstract constitue souvent une variante condensée du résumé.
Comme le résumé décrit un travail terminé, il est généralement écrit au passé. 


Share

Post A Comment: